HÉLOÏSE MAS chante Boulotte dans Barbe-Bleue à Lyon

Les 14, 16, 21, 22, 24, 25, 29 juin et 1er, 5 juillet 2019, Héloïse Mas est Boulotte dans • Barbe-Bleue d’Offenbach • à l’Opéra national de Lyon.
> chef d’orchestre Michele Spotti
> metteur en scène Laurent Pelly
>> POUR EN SAVOIR PLUS

Extraits de presse :
•••
« Il faut saluer la remarquable prestation de la mezzo-soprano Héloïse Mas qui campe une Boulotte de caractère, comme le prévoient d’ailleurs le livret et la dimension musicale du rôle créé par Hortense Schneider. Il y faut de l’abattage, et Héloïse Mas joue avec un égal talent la paysanne et la bohémienne. La voix est puissante, bien timbrée, sachant se faire tour à tour gouailleuse et lyrique ; la projection est parfaite, et la diction excellente. »
Philippe Venturini – Forum Opera
•••
« La mezzo Héloïse Mas remporte un triomphe en Boulotte. La voix est chaude, colorée, assortie de graves bien assis et de puissants aigus. »
Stéphane Lelièvre – Olyrix

•••
 » […] Mais la Boulotte d’Héloïse Mas lui donne du fil à retordre : ce mezzo à la « grâce quelque peu massive », telle que la décrit le comte sanguinaire (« c’est un Rubens ! »), casse la baraque dans un rôle écrit pour la grande Hortense Schneider. »
Emmanuel Dupuy – Diapason
•••
« Face à lui, Héloïse Mas ne démérite en rien et remporte un franc succès mérité en Boulotte franchement campagnarde et décomplexée, aux accents paysans profonds d’un naturel aussi déconcertant que fort drôle. La voix est puissante, chaude, riche de nuances ainsi que de couleurs, et ne manque pas d’impressionner. Nul doute que la mezzo-soprano est un véritable luxe pour ce rôle, pour le plus grand bonheur du public.  »
Elodie Martinez – Opera Online
•••
« … une découverte majeure en la personne d’Héloïse Mas dans le rôle de Boulotte. La mezzo‐soprano offre à ce personnage qu’Offenbach avait écrit pour sa chère Hortense Schneider, la pétulance et l’abattage qui sont la signature d’une grande et belle interprétation. Le registre grave est d’une densité remarquable, avec un sens du phrasé et une caractérisation expressive qui ne peut que réjouir.  »
David Verdier – Wanderer

📷 Stofleth – Opéra de Lyon

HÉLOÏSE MAS chante Boulotte dans Barbe-Bleue à Lyon