Agata Schmidt

Agata Schmidt

Alto

Née en Pologne, Agata Schmidt est diplômée de l’Académie de Musique de Bydgoszcz, dans la classe de Hanna Michalak. Elle effectue son troisième cycle d’études de perfectionnement en chant lyrique à l’Université de Musique de Varsovie. Elle obtient le Deuxième Prix du Concours International Szymanowski en 2009 et le Troisième Prix du Concours International Ada Sari en 2011. A Paris, elle reçoit le Prix Lyrique 2014 du Cercle Carpeaux et le Prix de l’AROP. En 2016, elle remporte le Deuxième prix du Grand Prix de l’Opéra de Bucarest.

Elle participe à des masterclasses dirigées par Anita Garanča, Francisco Araiza, June Anderson, José Van Dam et Thomas Quasthoff.

Agata Schmidt fait partie de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris (2011 à 2014), et participe à plusieurs concerts au Palais Garnier avec l’Orchestre de l’Opéra national de Paris et à l’Auditorium du Louvre. Elle chante les rôles d’Orphée (Orphée et Eurydice de Gluck, version Berlioz) à l’Opéra de Bordeaux, Costanza (L’Isola disabitata de Haydn) à La Ferme du Buisson (Noisiel) et au Théâtre Firmin Gémier/La Piscine (Châtenay-Malabry), Lucretia (The Rape of Lucretia, Britten) à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet de Paris. Au cours de l’été 2012, elle se produit dans un répertoire de musique de chambre pour les Festivals de Verbier, Aix-en-Provence, Aldeburgh et Cordes-sur-Ciel.

Elle chante Il Tramonto (Respighi), Orphée (Orphée et Eurydice de Gluck), opéra dansé de Pina Bausch à l’Opéra national de Paris et le Requiem de Mozart à Notre-Dame de Paris et à St Martin-in-the-Fields Church à Londres.

Elle interprète ensuite les rôles de Dryade (Ariane à Naxos) et La Troisième Nymphe (Rusalka) à l’Opéra national de Paris, le Magnificat de Palmieri à la Philharmonie de Bydgoszcz, Rosamunde de Schubert avec l’Orchestre national de France, un récital à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille (programme Chostakovich), le Stabat Mater de Dvorák en version scénique à l’Opéra National de Montpellier, Die dritte Dame (Die Zauberflöte) à l’Opéra de Varsovie, Suzuki (Madame Butterfly) à Varsovie.

Parmi ses projets : Martha et Pantalis (Mefistofele, de Boito) à Lyon, Suzuki et Die dritte Dame à l’Opéra National de Varsovie, Le Martyre de Saint-Sébastien de Debussy…