Oleksiy Palchykov

Oleksiy Palchykov

Ténor

Né à Kiev, Oleksiy Palchykov étudie tout d’abord la trompette et le chant choral dans sa ville natale et se perfectionne à l’Académie Nationale de Musique Tchaikovski avec Petr Koval.

En 2010, il remporte, à Moscou, le Grand Prix du XVIème Concours International Lydia Abramova « Bella Vocce », le Grand Prix du Concours International « Ivana Alchevskogo » à Kharkov et le Prix Spécial du Jury du Concours International de jeunes chanteurs de Weikersheim en Allemagne. La même année, il obtient le Prix de l’Orchestre du Concours de ténors de Szczecin en Pologne.
Il est finaliste du Concours Singers of the world de Cardiff en 2015.

En 2012, il entre à l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris.

Ses engagements lui permettent de chanter Gernando (L’isola disabitata de Haydn) à Noisiel et Chatenay-Malabry, Ecclitico  (Il mondo della luna, de Haydn), Male Chorus (The rape of Lucretia), Lensky (Eugene Oneguine) au Théâtre National de Kiev, Lykov (La Fiancée du Tsar), Alfredo (La Traviata) avec le Théâtre musical de Kiev au cours d’une tournée en Suisse, Don Ottavio (Don Giovanni) à Paris-Bobigny, le Messaggero (Aïda) ainsi que Scaramuccio (Ariadne auf Naxos) à Paris- Bastille, Pylade (Iphigénie en Tauride) à Saint-Quentin en Yvelines, Ferrando (Cosi fan tutte) à Paris – Créteil, Lensky (Eugene Oneguine) au Festival de Garsington, Arturo (Lucia di Lammermoor) à l’Opéra National de Paris – Bastille, Sinowi (Lady Macbeth de Mtsensk) et Arturo (Lucia di Lammermoor) à Zurich, Belmonte (Die Entführung aus dem Serail) à Toulon, Grizko (La Foire de Sorotchintsi, Moussorgski) au Komische Oper Berlin…

Depuis mai 2017, il fait partie de la troupe du Staatsoper de Hambourg, où on a pu l’entendre dans Tamino (Die Zauberflöte), Eurimaco (Il ritorno d’Ulysse), Paris (La Belle Hélène), Almaviva (il Barbiere di Siviglia), Lysander (A Midsummer Night’s Dream, Britten), Cassio (Otello), Beppe (I Pagliacci), Froh (Das Rheingold)…

En concert, il chante le Messie de Haendel, le Te Deum de Bruckner, la Messe en ut Majeur de Beethoven, le Magnificat de Bach.

Parmi ses projets : Lensky à Berlin et au Festival d’Edinburgh, Narraboth (Salome) au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, Ferrando (Cosi fan tutte), Lensky (Eugene Oneguine), Nemorino (L’Elisir d’amore), Tamino (Die Zauberflöte), Fenton (Falstaff) à Hambourg.