Davide Damiani

Davide Damiani

Baryton

Le baryton italien Davide Damiani a étudié le chant, la contrebasse, la composition et la direction d’orchestre à Pesaro, Parme et Bologne.

En 1992, il a assisté le chef Gustav Kuhn à Macerata, ce qui lui a valu plusieurs invitations en Italie et en Europe. En parallèle, il faisait ses débuts de baryton dans Don Giovanni à Tel-Aviv.

Membre du Staatsoper de Vienne de 1995 à 1999, il a pris part à Madama Butterfly, Le Nozze di Figaro, L’Elisir d’Amore, Fedora de Giordano avec Placido Domingo et José Cura, Oedipe de Enescu (enregistré sur CD) et Jerusalem de Verdi avec José Carreras, sous la direction de Zubin Mehta (capté pour la télévision). Il s’est ensuite produit à Naples dans L’Elisir d’Amore avec Luciano Pavarotti ; à Turin, Cardiff, Palm Beach, Toronto et Vérone dans Don Giovanni ; à Palerme dans Manon Lescaut ; à Gênes et Florence dans The Rape of Lucretia ; à Ravenne, Catane et Modène dans The Rake’s Progress ; à St. Gallen dans Don Giovanni, L’Elisir d’Amore, Ariadne auf Naxos ; à Tokyo dans Madama Butterfly et La Traviata ; à Tel- Aviv dans Lucia di Lammermoor; à Düsseldorf dans Le Nozze di Figaro et Don Giovanni ; à Berlin et Bergame dans La Bohème ; à Cagliari dans Goyescas de Granados (enregistré sur CD) ; à Bologne dans Les oiseaux de passage de Fabio Vacchi et dans Exil de Guido Turchi ; à Bari dans Didon de Piccinni (sur CD) ; à Bâle dans Falstaff; à Wexford dans Il Giuramento de Mercadante (sur CD) et dans Rigoletto.

Davide Damiani a chanté également dans la Neuvième Symphonie de Beethoven sous la direction de Riccardo Chailly à Milan et avec l’Orchestre Philharmonique d’Ukraine à Kiev, dans Peter Grimes sous la baguette de Philippe Jordan à Graz, dans son premier Nabucco (capté par la télévision) et Aïda au Festival d’été de Split, dans Don Giovanni à Bari, dans The Rape of Lucretia à Reggio Emilia, Modène et Parme, dans La Vestale de Mercadante et dans I Pagliacci au Festival de Wexford, dans la Neuvième Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre du Teatro Regio de Turin dirigé par Gerd Albrecht, dans Il volo di notte de Dallapiccola à Milan, dans Le Nozze di Figaro à Bari, et dans I Puritani avec l’Opéra de Palm Beach, dans Rigoletto et Un Ballo in Maschera à Bern, dans Manon Lescaut et Traviata a Venezia, dans Traviata à Tel Aviv, dans Adriana Lecouvreur à Francfort, dans Macbeth à Genève, dans Don Carlo à Warsaw, dans Manon de Massenet et Carmen a Palermo, dans Les vêpres siciliennes (Montfort) à Nice, dans La Fanciulla del West à Hambourg…

Davide Damiani a travaillé sous la direction de chefs réputés tels que Muti, Mehta, Harnoncourt, Viotti, Ono, Frühbeck de Burgos, Luisi, Chailly, Guadagno, Palumbo, Neschling, Rizzi, Oren, R. Abbado, P. Jordan, Rudel et de metteurs en scène comme Zeffirelli, Neuenfels, Carsen, Lievi, Pountney, Lawless, Friedrich, Dornhelm, D. Abbado, Bondy, Vick, Loy et Pizzi.

On a pu récemment l’entendre en Traveler dans Death in Venice de Benjamin Britten à l’opéra de Nice, dans le rôle-titre d’Oedipe d’Enescu au festival Enescu de Bucarest puis au ROH Covent Garden, en Guillaume Tell (rôle titre, cover) au Metropolitan Opera de New York, dans Der Diktator et Das geheime Königreich de Krenek à Francfort, Rigoletto à Hong Kong, Jerusalem à Tel-Aviv, Scarpia dans Tosca au Festival de St-Margarethen aux côtés de Martina Serafin ainsi qu’à Bâle et à l’opéra de Hong-Kong, Igor dans Fürst Igor au Volksoper Wien, Sharpless dans Madama Butterfly au Festival d’Avenches, Don Giovanni à Bucarest, dans la création de « An unserem Fluss » de Lior Navok à l’opéra de Francfort, Rigoletto à l’Opéra National de Corée à Seoul, Guillaume Tell (rôle-titre) au Teatro Massimo de Palerme, Michonnet dans Adriana Lecouvreur à l’Opéra de Francfort.

Parmi ses projets : Germont (La Traviata) à Malmö, les Quatre rôles (Les Contes d’Hoffmann) à Vienne (Volksoper).