Katharina Magiera

Katharina Magiera

Alto

Katharina Magiera commence l’étude du piano à l‘âge de six ans. Elle étudie le chant au Conservatoire de Francfort dans la classe de Hedwig Fassbender. Elle est boursière du « Villa Musica » du Land Rheinland- Pfalz. Elle participe aux masterclasses de Christoph Prégardien, Rudolf Piernay, Hans Peter Blochwitz et Ingeborg Danz.

En 2005, elle est lauréate de la Fondation Yehudi Menuhin pour le programme „Live music now“. En 2006, elle remporte le Prix Spécial du Concours Mozart-Gesang de Würzburg.

En concert elle chante les parties d’Alto Solo dans la H- Moll Messe de Bach et le Messiah G-F- Händel pour la Europäischen Musikfestes Stuttgart sous la direction de Helmut Rilling, la Matthäuspassion avec le Würzburger Oratorienchor ainsi que le Weihnachtsoratorium avec le Knabenchor Capella Vocalis dirigé par Eckard Weyand, les Cantates et Passions de Bach, les Requiem de Mozart, DurufléDvorak et Schnittke, le Stabat Mater de Pergolese, le Messie de Haendel, Jephta (direction Helmut Rilling).

Elle interprète Amor (L’Incoronazione di Poppea) à Giessen, Sandmännchen (Hänsel und Gretel) au Staatstheater Wiesbaden, Venus (Il Ballo delle Ingrate) de Monteverdi, et collabore pour deux productions avec l’Ensemble Modern : dans Codice Ovvio (3.Stimme) de F. Antonioni et dans Kinderreime de Janacek (Dir. Heinz Holliger).

Membre de la troupe de l’Opéra de Francfort, elle chante la 3. Dame (Die Zauberflöte), ainsi que la 3. Zofe (Der Zwerg de Zemlinsky), Proserpina (L’Orfeo), Amor et Melanto (il Rtorno d’Ulisse in patria), Dunjasha (La Fiancée du Tsar), Alisa (Lucia di Lammermoor), Carmela (La Vida Breve), La Maestra delle Novizie (Suor Angelica), Orfeo (Orfeo ed Euridice), Tisbe (La Cenerentola), 1. Magd (Elektra), Hua-Qui (L’Oracolo,  F.Leoni), Bradamante (Orlando Furioso), Pantalis (Mefistofele/Boïto), Eine Stimme von oben (Die Frau ohne Schatten), une Blumenmädchen (Parsifal), Flosshilde (Das Rheingold), Schwertleite (Die Walküre), Cornelia (Giulio Cesare), Flosshilde (Die Götterdämmerung), Proserpina and Messaggiera (L’Orfeo), Lehrbube (Die Meistersinger von Nürnberg), Hänsel (Hänsel und Gretel), Dryade (Ariadne auf Naxos), Jezibaba (Rusalka), Marzelline (Le Nozze di Figaro), Wanja (Ivan Sussanin), Nancy (Martha),  La Récitante (La Damoiselle Élue) et Sainte Catherine (Jeanne d’Arc au bûcher)…

Parallèlement, elle est invitée à l’Opéra National de Paris et au Theater an der Wien pour la 3. Dame (Die Zauberflöte), pour Schwertleite (Die Walküre) à Strasbourg et au Festival de Pacques de Salzburg 2017 (direction Christian Thielemann)…

Parmi ses projets : Jezibaba (Rusalka) et Gertrud (Hänsel und Gretel) à Francfort, 3. Dame (die Zauberflöte) au Festival de Glyndebourne…