Doris Lamprecht

Doris Lamprecht

Mezzo-soprano

Après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jane Berbié puis à l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris, Doris Lamprecht impose rapidement sa présence scénique et vocale dans un très vaste répertoire, qui s’étend de Monteverdi, Bach, Haendel aux compositeurs contemporains.

Aussi à l’aise en italien et en français qu’en allemand, elle s’est faite avec succès l’interprète de Verdi (Rigoletto à Strasbourg, La Traviata à Orange), d’Offenbach (Les Brigands à l’Opéra Bastille, La Belle Hélène à Zürich sous la direction de Nikolaus Harnoncourt, La Périchole à Marseille, La Vie Parisienne à Tours), de Mozart (La Flûte enchantée à Aix-en-Provence, Lyon et Orange), de Berg (Lulu à Metz).

De nombreux rôles jalonnent son parcours : la Sorcière (Hänsel und Gretel) à L’Opéra de Paris, Dame Marthe (Faust) à Amsterdam et Paris, Junon (Platée) à l’Opéra de Paris, Gertrude (Hamlet), Marcellina (Le Nozze di Figaro), Larina (Eugen Onegin) à Strasbourg, Genève, Nice et Munich, Brigitta (Die Tote Stadt) à l’Opéra de Paris, Madame de Croissy (Dialogues des Carmélites) à Nantes et Angers, Madame de la Haltière (Cendrillon) au Liceu de Barcelona, Mme Pichard et Soeur Opportune (Les Mousquetaires au Couvent) à l’Opéra Comique de Paris, Hedwige (Guillaume Tell) à Genève, L’opinion Publique (Orphée aux Enfers) à Nancy et Montpellier, Jacqueline (Le médecin malgré lui) à Genève, Mrs Tschang (Der Kreidekreis) à l’Opéra National de Lyon, la Countess Stasa Kokozow (Der Graf von Luxemburg) à Dusseldorf, Larina (Eugene Onegin) à l’Opéra de Strasbourg…

Parmi ses projets : Mme de la Haltière (Cendrillon) au Komische Oper de Berlin et à Nancy, Mary (Der fliegende Holländer) à Nantes, Angers et Rennes, la Contessa di Coigny (Andrea Chenier) à Toulon, Larina au Festival de Matsumoto au Japon et à l’Opéra de Marseille…